in

Arrêt de travail au laboratoire national pour exiger la libération d’un employé kidnappé

Lisez cet article dans la langue qui vous convient le mieux

Nous choisissons votre langue automatiquement, afin que vous puissiez mieux comprendre les articles, si vous n'êtes pas intéressé par cette langue, changez-la ci-dessus.

Arrêt de travail au laboratoire national pour exiger la libération d’un employé kidnappé. Impossible de faire les tests de Covid-19 au niveau de ce laboratoire.

Port-au-Prince , Haïti .- Vêtus de leur blouse blanche, munis de pancartes, des médecins et techniciens du laboratoire national du ministère de la santé publique où les tests de Covid-19 sont effectués ont occupé la route de Delmas, en face du laboratoire pour exiger la libération de leur collègue Bertony Silva kidnappé en compagnie de son beau-frère Jean Renold Saint-Hilaire. Pour l’instant, l’institution est aux arrêts car les employés refusent de reprendre le travail avant la libération de leur confrère.

Sur certaines pancartes on peut voir des messages comme ” liberer Bertony sinon il n’y aura plus de tests de Covid-19″. Les protestataires ont même érigé une barricade empêchant toute circulation au niveau de cette artère très fréquentée à Delmas 33.

Pour Edouard Patrick, technologiste Médical, les deux hommes sont entre les mains des ravisseurs depuis mardi dernier dans la zone de Liancourt, dans l’Artibonite. “Nous protestons non seulement pour exiger la libération des deux hommes mais aussi pour dire non à l’insécurité qui fait rage dans le pays”, a-t-il déclaré.

Pour sa part, Blanc Rosemond a fait savoir que Bertony Silva et Jean Renold St Hilaire étaient aller chercher des pochettes de sang pour sauver un de leur proche en salle d’opération. Malgré le fait que la famille a déjà payé une rançon, les ravisseurs refusent de les libérer. Pour lui, les employés ne vont pas lâcher prise et empêcheront les gens d’effectuer le dépistage de la Covid-19 si leur collègue n’est pas libéré.

Written by Ceus isnel

Le bonheur ne s'acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d'entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur.