in

Aucune condition n’est réunie actuellement pour la tenue d’élections en Haïti, selon le parti AKAO

Lisez cet article dans la langue qui vous convient le mieux

Nous choisissons votre langue automatiquement, afin que vous puissiez mieux comprendre les articles, si vous n'êtes pas intéressé par cette langue, changez-la ci-dessus.

Port-au-Prince, 29 novembre 2020- Réagissant à la position du Core Group qui a appelé la semaine dernière à l’accélération du processus électoral en Haïti, le parti ‘’Aksyon pou Konstriksyon yon Ayiti Oganize’’ (AKAO) estime que les conditions ne sont pas réunies actuellement pour l’organisation d’élections dans le pays.

Le parti déclare ne pas s’étonner que le Core Group affiche une telle position incohérente au moment où le pays vit l’une des pires crises de son histoire.

Dénonçant l’ingérence de cette frange de la communauté internationale dans les affaires intérieures d’Haïti, le parti AKAO dit ne pas s’étonner du comportement du Core Group qui, dit-il, a toujours supporté le vagabondage politique et aidé à l’effondrement du pays.

Cette structure politique qui condamne la position du Core Group, indique également que le peuple haïtien rejette de toutes ses forces la déclaration de cette entité illégitime qui ne doit pas s’exprimer dans les affaires haïtiennes.

Dans une note de protestation signée par deux dirigeants de cette formation politique, Magalie Comeau Denis et Junot Felix, le parti AKAO déclare constater qu’il n’existe pas de condition pour la réalisation d’élections dans le pays pour de nombreuse raisons.

Il cite entre autres, la mise en place d’un CEP illégitime par le président  Jovenel Moïse alias ‘’Apredye’’ avec la complicité du Core Group,  la carte électorale ‘’Dermalog’’ qui n’inspire pas confiance, l’absence de loi électorale régissant le processus électoral, la milice politique du PHTK composée de la fédération des gangs armés dont le BINUH a fait l’éloge récemment au conseil de sécurité des Nations-Unies, la violation des libertés et du droit à la vie des citoyens, la systématisation de la corruption et le renforcement et l’aggravation de la paupérisation du peuple haïtien.

Invitant toutes les forces progressistes à unir leurs efforts pour que, dans la concertation, elles trouvent la meilleure formule pour sortir le pays du joug de la dictature et de la misère, le part AKAO exhorte les diplomates étrangers, à se conformer à l’éthique et aux règles des conventions internationales sur les relations diplomatiques, mais aussi à respecter Haïti pour ce qu’elle représente dans l’histoire de l’humanité pour avoir donné son vrai sens au concept de liberté.

Written by Ceus isnel

Le bonheur ne s'acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d'entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur.