in

Carrefour : Deuxième journée de manifestation de lycéens contre le Kidnapping

Des centaines d’écoliers sont actuellement dans les rues de Carrefour pour dénoncer l’enlèvement d’une écolière enlevée hier à Diquini, quartier de Carrefour. Dans leur détermination de demander la libération de leur camarade de classe kidnappée, ils ont forcé la porte de plusieurs institutions scolaires de Côte-Plage, dont le Centre d’Etudes Lumière, créant ainsi un chaos traumatisant pour écoliers et enseignants.

Carrefour, le 21 janvier 2021.- Barrières défoncées, poubelles renversées, des écoliers en pleurs tel est la situation qui s’est déroulée au Centre d’Etudes Lumière (CEL), une institution de l’Eglise Baptiste de Côte-Plage, de la Mission Evangélique Baptiste du Sud d’Haïti (MEBSH). En effet, il était aux environs de midi quand les élèves de différentes institutions de la commune sous le leadership de leurs camarade du Lycée de Diquini, investissaient la rue Médard, demandant aux responsables du CEL de relâcher les écoliers pour qu’ils rejoignent les rangs en vue d’exiger la libération de leur camarade kidnappée la veille.

Voyant que leur demande n’a pas été approuvée, ils ont forcé la barrière principale de l’Eglise Baptiste de Côte-Plage, puis la barrière du CEL en renversant tout sur leur passage. « Certains vont jusqu’à lancer des bouteilles de rhum dans les étages de l’établissement scolaire », constate un témoin. Sous la menace de quelques agents de police présent sur les lieux, ils ont pu rebrousser chemin tout en scandant « si on nous tire dessus, nous allons mettre le feu partout ».

On signale des incidents presque similaires de ces écoliers au Collège de Côte-Plage, à quelques mètres de là, où ne pouvant pas entrer dans cette institution, ils ont lancé des pierres en direction du Collège.

Cette situation a causé le traumatisme au Centre d’Etudes Lumière où plusieurs écoliers, traumatisés, sont en pleur. « Une jeune fille a été conduite à l’infirmerie de l’école », constate ce même témoin. Pendant ce temps les responsables du CEL ont fait savoir que l’école ne fonctionnera demain vendredi 22 janvier.

A rappeler que les lycéens sont dans les rues pour protester contre le kidnapping d’une de leurs camarades enlevée hier mercredi 20 janvier à Diquini où plusieurs cas de kidnapping ont été recensés. Comme pour dire que nul n’est à l’abri dans ce pays, puisqu’au quartier n’est sécurisé.

Written by Ceus isnel

Le bonheur ne s'acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d'entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur.