in

Donald Trump boycotté par la PGA

Lisez cet article dans la langue qui vous convient le mieux

Nous choisissons votre langue automatiquement, afin que vous puissiez mieux comprendre les articles, si vous n'êtes pas intéressé par cette langue, changez-la ci-dessus.

Grand amateur de golf, qu’il pratique très régulièrement (voire trop aux yeux de beaucoup), Donald Trump n’aura pas le plaisir de voir les meilleurs joueurs de la planète s’affronter sur son parcours, en 2022. Dimanche, la PGA a annoncé qu’elle retirait au Trump National Golf Club Bedminster l’organisation de l’USPGA, en 2022. Le site avait été choisi en 2014 et devait être le premier Majeur masculin disputé dans l’un des golfs appartenant au futur ex-président des Etats-Unis. Cette décision a été prise après les évènements de mercredi dernier, quand des manifestants pro-Trump ont pris d’assaut le Capitole. La PGA a ainsi souhaité dissocier son image de celle de Trump. « Nous nous trouvons dans une situation politique qui n’est pas de notre fait, a expliqué Seth Waugh, le PDG de la PGA, auprès d’Associated Press. Nous avons des responsabilités pour nos membres, pour le jeu, pour notre mission et pour notre marque. Et comment pouvons-nous mieux protéger cela? Nous avons eu le sentiment, compte tenu des événements tragiques de mercredi, que nous ne pouvions plus organiser le tournoi à Bedminster. Les dommages auraient pu être irréparables. Le seul vrai plan d’action était de partir. »

Trump « incroyable déçu »

Le parcours de Bedminster, situé dans le New Jersey à environ 50 kilomètres de New York, avait accueilli l’US Open féminin en 2017, ce qui avait déjà créé une petite polémique. Un porte-parole de la Trump Organization a déclaré à ABC qu’il était « incroyable déçu » par cette décision de la PGA, qui n’avait pas « le droit de résilier l’accord. » « En tant qu’organisation, nous avons investi des millions de dollars dans le championnat de la PGA 2022 au Trump National Golf Club Bedminster, explique-t-il. Nous continuerons à promouvoir le golf à tous les niveaux et resterons concentrés sur l’exploitation des meilleurs terrains de golf du monde. » Et il en faudra plus, sans doute, pour que Trump arrête de passer autant d’heures un club à la main

Written by Ceus isnel

Le bonheur ne s'acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d'entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur.