in

La FIFA nomme un comité de normalisation à la tête de la Fédération haïtienne de football

Lisez cet article dans la langue qui vous convient le mieux

Nous choisissons votre langue automatiquement, afin que vous puissiez mieux comprendre les articles, si vous n'êtes pas intéressé par cette langue, changez-la ci-dessus.

Le Bureau du Conseil de la FIFA nomme un comité de normalisation pour la Fédération haïtienne de football (FHF)

Le Bureau du Conseil de la FIFA  a annoncé, par voie de communiqué publié ce 11 décembre,  la  nomination d’un comité de normalisation à la tête de la Fédération haïtienne de football (FHF) conformément à l’art.  8 par. 2 des Statuts de la FIFA. Ce comité dont le mandat expirera le 30 Novembre 2022, fera office de comité électoral et aucun de ses membres ne sera éligible aux postes à pourvoir lors des élections.

Cette décision fait suite à l’ouverture récente de diverses enquêtes éthiques contre le président de la FHF, Yves Jean-Bart, ainsi que d’autres responsables de la FHF, pour leur implication dans des actes d’abus sexuels systématiques contre des joueuses de football, y compris des mineures.

Ce comité de normalisation aura pour mandat de gérer les affaires quotidiennes de la FHF; examiner les Statuts de la FHF (et autres règlements si nécessaire) et s’assurer de leur conformité avec les Statuts et exigences de la FIFA.

Il devra également organiser et conduire les élections d’un nouveau Comité Exécutif de la FHF sur la base des nouveaux Statuts de la FHF et assurer une bonne passation financière au nouveau Comité Exécutif de la FHF.

La commission de normalisation, indique que le bureau du conseil de la FIFA, sera composé d’un nombre approprié de membres, qui seront désignés conjointement par la FIFA et la Concacaf. “Tous les membres de la commission de normalisation seront soumis à un contrôle d’éligibilité effectué par la commission d’examen de la FIFA conformément au règlement de gouvernance de la FIFA”, souligne le communiqué.

À cet égard, le Bureau dit avoir  pris note que si certains de ces fonctionnaires ont déjà été provisoirement interdits et que M. Jean-Bart lui-même purge désormais une interdiction à vie imposée par le comité d’éthique indépendant le 18 novembre 2020, de multiples sources ont affirmé une ingérence continue du président suspendu de la FHF et de ses associés qui cherchent à empêcher et / ou décourager les victimes et les témoins de témoigner.

En outre, le Bureau a noté qu’il existe de fortes indications que le président de la FHF exerce toujours son influence au sein de la FHF en étant impliqué dans la gestion de ses affaires quotidiennes, malgré son interdiction à vie.

Il a également noté que les défaillances des structures de gouvernance qui ont facilité les abus de pouvoir au sein de la FHF sont graves et profondément enracinées et qu’un long processus de réforme de la FHF est désormais également nécessaire.

Au vu de ces circonstances, le Bureau est d’avis qu’il est très difficile pour la FHF de mener à bien ses opérations et que la FIFA doit désormais nommer une commission de normalisation, qui veillera également à ce que les enquêtes éthiques en cours se poursuivent sans entrave.

Written by Ceus isnel

Le bonheur ne s'acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d'entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur.