in

Le ministre Claude Joseph, en visite officielle en République dominicaine

Lisez cet article dans la langue qui vous convient le mieux

Nous choisissons votre langue automatiquement, afin que vous puissiez mieux comprendre les articles, si vous n'êtes pas intéressé par cette langue, changez-la ci-dessus.

Le ministre des Affaires étrangères, Claude Joseph, en visite officielle en République dominicaine

Le ministre Haitien des Affaires étrangères et des Cultes, Claude Joseph est en visite officielle en République dominicaine du 29 novembre au 6 décembre 2020, informe un communiqué du ministère publié ce 30 novembre. Durant sa visite, Claude Joseph rencontrera, entre autres, le président dominicain Luis Abinader ainsi que le ministre des Affaires étrangères de la République dominicaine, Roberto Álvarez.

Le ministre Joseph dans le cadre de cette visite en République dominicaine est accompagné d’une importante délégation dont le ministre des Haïtiens vivant à l’étranger, Louis Gonzague Day et son chef de cabinet, Jean Claude Barthelemy, pour épuiser un horaire de travail chargé pendant une semaine comprenant deux réunions avec son homologue dominicain Roberto Álvarez et d’autres autorités.

La réforme constitutionnelle,  une  nécessité pour mettre le pays sur les rails du développement durable, selon Joseph

Dans sa rencontre avec les chefs de Missions diplomatiques accrédités en Haïti, avec résidence en République Dominicaine, ce 30 Novembre, le chancelier a mis l’emphase sur la réforme constitutionnelle et les élections.

Selon Claude Joseph, la constitution en vigueur est à l’origine d’une situation d’instabilité chronique qui sape les efforts visant le développement durable du pays et le bien-être de la population.

“La Constitution actuellement en vigueur en Haïti a mis de côté une catégorie importante de la population : la diaspora. L’actuelle constitution les empêche de participer à la vie politique du pays. D’ailleurs, il n’y a même pas de mécanisme pour que les Haïtiens puissent voter à l’étranger. Pire encore, le système politique actuel a favorisé le chantage et le marchandage entre les pouvoirs de l’État. Les conséquences immédiates consistent en des pratiques récurrentes de malversations et de corruptions qui gangrènent la société dans toutes ses composantes”, a indiqué le chancelier dans son discours de circonstance.

“En vue d’inverser durablement cette tendance et de paver la voie à la stabilité et au progrès du pays, le Président de la République d’Haïti, Son Excellence Monsieur Jovenel MOISE, a pris le pari difficile de proposer au peuple haïtien de se prononcer par référendum sur l’adoption d’une nouvelle constitution. Selon le calendrier proposé par la commission indépendante qui travaille sur la nouvelle constitution, le referendum se tiendra en mars 2021.”

Claude Joseph souligne qu’il est tout à fait logique que la nouvelle constitution soit adoptée avant les élections. Car, si les élections se tiennent avant l’adoption d’une nouvelle constitution, les élus prêteront serment sur la Constitution de 1987,  et le cercle vicieux va continuer.

Des élections libres, transparentes et inclusives pour 2021

“Le Gouvernement s’engage à tout mettre en œuvre pour que ces élections soient libres, transparentes et inclusives, et surtout à la hauteur des enjeux et des attentes de la population et des amis de la communauté internationale. Un dialogue permanent est engagé avec les différentes composantes de la classe politique afin de garantir la plus large participation possible à ce processus. Des mesures sont aussi en cours pour garantir un climat sécuritaire serein, favorisant la campagne électorale et la libre participation des citoyens aux élections”, a fait savoir Claude Joseph.

“Le Gouvernement ne ménage aucun effort pour s’assurer que tout soit mis en œuvre afin que le parlement redevienne fonctionnel et qu’un Président démocratiquement élu prête serment le 7 février 2022.”

Rencontre avec Luis Abinader et Roberto Alvarez

Le mardi 1er décembre, le ministre Joseph aura une journée de travail avec son homologue dominicain, le ministre Roberto Álvarez sur le renforcement et l’harmonisation des relations entre la République d’Haïti et la République dominicaine. Le Dr Álvarez animera un déjeuner en l’honneur du chancelier Claude Joseph et des membres de sa délégation. Le 2 décembre, il sera reçu en audience par le Président Luis ABINADER.

 

Par ailleurs, le ministre Claude Joseph et le ministre des Haïtiens vivant à l’étranger, Louis Gonzague Day, auront à rencontrer les leaders des communautés haitiennes vivant en République dominicaine pour, entre autres choses, discuter des multiples problèmes récurrents auxquels sont confrontés les compatriotes haitiens en territoire voisin et explorer les voies et moyens pour y apporter des  solutions définitives et durables.

https://radioestherfm.cmo/

Written by Ceus isnel

Le bonheur ne s'acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d'entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur.