in

Les voisins de Donald Trump à Mar-a-Lago refusent qu’il vienne vivre à leurs côtés

Lisez cet article dans la langue qui vous convient le mieux

Nous choisissons votre langue automatiquement, afin que vous puissiez mieux comprendre les articles, si vous n'êtes pas intéressé par cette langue, changez-la ci-dessus.

Mais où va-t-il aller ? Alors que Donald Trump doit quitter la Maison Blanche le 20 janvier prochain, pour laisser la place à Joe Biden et sa famille, le choix de sa nouvelle résidence semble être compromis. Lui qui prévoyait de s’installer définitivement à Mar-a-Lago, en Floride, a eu la mauvaise surprise d’apprendre que le voisinage a écrit une lettre de mise en demeure aux autorités de Palm Beach, déclarant que le président sortant n’avait aucun droit légal d’y vivre à plein temps, rapporte le Washington Post.

Les voisins font référence à un accord passé par Donald Trump en 1993 stipulant qu’il ne transformerait pas son club privé en résidence permanente. Autrement dit, aucun invité n’est autorisé à séjourner dans le club pendant plus de « trois périodes non consécutives de sept jours » au cours d’une année. La lettre précise qu’il serait judicieux que les responsables de Palm Beach informent l’homme politique qu’il n’est pas autorisé à y vivre pour éviter une « situation embarrassante » durant laquelle il serait expulsé de sa propriété.

La résidence de Mar-a-Lago, un manoir doté de 118 chambres d’une valeur de 7 millions de dollars, avait été achetée par Donald Trump en 1985. Face à des soucis financiers, il l’avait transformé en un club privé dix ans plus tard pour en tirer de nombreux bénéfices. Il se retrouve aujourd’hui dans l’incapacité d’accéder à la demeure à cause d’un accord qu’il avait lui même passé. Reste à savoir s’il suivra les règles. Chose qu’il ne nous a pas habitué à faire.

Written by Ceus isnel

Le bonheur ne s'acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d'entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur.