in

Londres va discuter avec EDF du financement du projet nucléaire Sizewell C

LONDRES (Reuters) – Les autorités britanniques ont confirmé lundi qu’elles allaient ouvrir des négociations avec EDF pour tenter de trouver un accord de financement concernant le projet nucléaire Sizewell C qui représente un investissement de 20 milliards de livres (22 milliards d’euros).

« Nous entamons les négociations avec EDF qui pourrait être chargé de bâtir Sizewell C », a déclaré lundi le secrétaire aux Entreprises, Alok Sharma à la BBC.

« Cela ne veut pas dire qu’il s’agisse d’un feu vert à la construction, nous allons donc chercher à voir si le Parlement peut autoriser cet investissement », a-t-il dit.

EDF est déjà chargé de construire à Hinkley Point la première centrale nucléaire britannique en plus de vingt ans avec le soutien du chinois CGN.

Ce groupe détient une participation de 20% dans la phase de construction de Sizewell, mais certaines informations de presse laissent entendre qu’il pourrait renoncer.

« Nous sommes pleinement engagés dans l’atteinte de la neutralité Carbone (Net Zero) ; en investissant dans les énergies renouvelables et dans le nucléaire à Hinkley Point C et à Sizewell C », a déclaré Simone Rossi, PDG d’EDF au Royaume-Uni.

La Grande-Bretagne doit remplacer ses centrales à charbon vieillissantes par un système de production d’énergie à faible émission de carbone pour atteindre ses objectifs climatiques.

Les centrales nucléaires traditionnelles peuvent fournir environ 20% de la demande d’électricité du pays, mais près de la moitié d’entre elles doivent fermer au cours des quatre prochaines années.

(Paul Sandle, Nicolas Delame pour la version française, édité par Blandine Hénault)

Written by Ceus isnel

Le bonheur ne s'acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d'entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur.