in

Trois professeurs décorés par l’ambassadeur de France en Haïti

Lisez cet article dans la langue qui vous convient le mieux

Nous choisissons votre langue automatiquement, afin que vous puissiez mieux comprendre les articles, si vous n'êtes pas intéressé par cette langue, changez-la ci-dessus.

Trois professeurs décorés par l’ambassadeur de France en Haïti pour leur parcours et engagement.

Port-au-Prince , Haïti .- L’Ambassadeur de France, José Gomez, a décoré le jeudi 3 décembre 2020 de l’ordre des palmes académiques les professeurs Bérard Cenatus (Officier), Evens Emmanuel (Officier) et Patrick Attié (Chevallier) pour leur parcours et engagement. Les trois décorés, deux haïtiens et un français d’origine, même s’ils ont étudié en France, ont fait leur carrière en Haïti.

La cérémonie s’est déroulée, à la Résidence de l’ambassadeur français, en présence de deux anciens Premiers Ministres, Michelle Pierre Louis et Jacques Edouard Alexis, du recteur de l’UEH, Fritz Deshommes ainsi que des personnalités du monde de l’éducation.

Visiblement très heureux, les récipiendaires : un philosophe, un ingénieur civil et spécialiste en nouvelles technologies ont reçu leur décoration (grade officier et chevalier) pour couronner leur grande carrière au service de plusieurs générations d’étudiants qu’ils ont formé.

Dans son discours, l’Ambassadeur Gomez a insisté sur la contribution remarquable de ces trois professeurs d’université dans le domaine de l’éducation en Haïti. Il a notamment souligné leur apport dans des domaines fondamentaux pour le développement et l’avenir du pays, comme l’environnement et les nouvelles technologies.

Vous avez créé une licence et un master en sciences du langage, en 2004 une licence et un master en mathématiques et l’année suivante une licence en sciences physiques. Vous êtes également co-fondateur de la revue haïtiano-caribéenne, « Chemins critiques ».

Monsieur Cénatus, c’est un survol trop court de votre parcours et j’ai laissé de côté tant de choses mais par votre apport à l’éducation en Haïti, votre action en faveur de la coopération universitaire entre nos deux pays, le rôle que vous avez eu dans la diffusion de la pensée et de la philosophie françaises justifient amplement cette promotion à la dignité d’Officier des Palmes académiques. M. Bérard CENATUS, au nom du Ministre de l’éducation nationale, je vous remets l’insigne d’officier des palmes académiques.

Professeur Bérard Cenatus

Après des études en Haïti, il a étudié la philosophie en France à Bordeaux puis à Paris où il a obtenu un diplôme d’études approfondies. En exil sous le régime des Duvalier, il a enseigné la philosophie en Algérie (dans les années 73 et 74), au Gabon de 1974 à 1981 puis en Martinique en 1985-86. A la chute du régime des Duvalier il est rentré en Haïti pour rejoindre l’Ecole normale supérieure où il a exercé les fonctions de professeur.

Il a développé des liens avec les universités françaises et à maintenir vivant les liens intellectuels si puissants, si forts, si anciens qui unissent nos deux pays : en 2002 avec l’Université Antilles Guyane, il a créé une licence et un master en sciences du langage, en 2004 une licence et un master en mathématiques et l’année suivante une licence en sciences physiques. Vous êtes également co-fondateur de la revue haïtiano-caribéenne, « Chemins critiques ».

Professeur Evens EMMANUEL

Le Professeur Evens Emmanuel, a commencé sa carrière comme ingénieur au Service National d’eau potable d’Haïti, le SNEP, où ses qualités l’ont permis de gravir les échelons. Il s’est spécialisé en génie sanitaire à l’Université San Carlos du Guatemala. A l’issue de cette formation il est revenu en Haïti et devient enseignant-chercheur a l’Université Quisqueya. Plus tard, il est parti en France où il a obtenu un doctorat auprès de l’Institut national des sciences appliquées.

Patrick Attie

Patrick Attie est ingénieur en électronique de l’école supérieure d’électronique de l’ouest (France). Il a obtenu un master en sciences de l’informatique de l’université George Washington des Etats-Unis. De retour en Haiti il a créé la première institution d’Haïti dédiée à la formation d’ingénieurs dans le domaine des techniques d’information et de communication, à savoir l’Ecole supérieure d’infotronique d’Haïti (ESIH).

Il est membre fondateur de la Conférence des recteurs et des Présidents d’Université d Haiti (CORPUAH).

Written by Ceus isnel

Le bonheur ne s'acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d'entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur.